INSTITUT TECHNIQUE TROPICAL

Fertilite_des_sols2

Création variétale

OBJECTIF : sélectionner et diffuser de nouvelles variétés issues de la création variétale à fort potentiel de rendement, tolérantes aux bio-agresseurs et adaptées au contexte agro-pédo-climatique régional.

creation varietale

Pour la banane, une plateforme de sélection participative issue du Plan Banane Durable est mise au service de la production de nouvelles variétés de bananiers résistants aux maladies et en particulier à la cercosporiose noire. Elle est principalement co-financée par la filière BGM, le Cirad, l’Europe (fonds Feader et InterReg), l’Etat et les Régions.

Une telle plateforme réunissant chercheurs, producteurs et développeurs, n’a pas d’équivalent au niveau international.

Les variétés sont produites à l’issue d’un processus en 4 phases :

  • 1 500 hybrides créés chaque année sont observés en exemplaire unique en phase 1.
  • Moins de 10 sont ensuite multipliés à 25 exemplaires en station expérimentale, c’est la phase 2
  • Un à trois hybrides sont ensuite plantés à 250 exemplaires chez les producteurs pionniers en phase 3
  • Enfin la phase 4 correspond au lancement commercial.

Actuellement seule la Cirad 925 est en phase 3.

Quelles sont les stratégies de sélection en banane ?

  • Augmenter la taille de la descendance des croisements les plus prometteurs.
  • Créer des hybrides proches de la Cavendish (prospection de clones à Mayotte et en Afrique de l’Est).
  • Valider la tolérance aux cercosporioses jaune et noire et à la fusariose.
  • Tester et sélectionner les hybrides en fonction de leurs caractéristiques agronomiques (taille, circonférence du tronc, nombre de doigts, poids du régime,…).
  • Évaluer leurs qualités organoleptiques.
  • Tester la résistance des hybrides au transport transatlantique (qualité post-récolte).

L'exemple de L'HYBRIDE 925

Un hybride prometteur, la Cirad 925, a été planté sur six sites de production en Guadeloupe et Martinique. Ce transfert chez les producteurs a été validé suite au ‘‘Comité de sélection’’ de septembre 2010.

Hybride_925

A quoi correspond ce Comité de sélection ?

Il s’agit d’un groupe de professionnels (planteurs et services techniques de BANAMART et LPG, chercheurs du Cirad, représentants qualité et commerce de l’UGPBAN, mûrisserie FRUIDOR, ingénieurs de l’IT2), en charge d’identifier les meilleurs hybrides produits et d’orienter les travaux conduits sur la plateforme de sélection.

Il se réunit au moins deux fois par an selon la disponibilité du matériel végétal à évaluer ou la nécessité d’échanges techniques et scientifiques.

Le transfert de la Cirad 925 en phase 3 permet depuis 2011 d’évaluer le matériel végétal en conditions réelles d’exploitation chez des producteurs pionniers.

Un suivi agronomique de chaque parcelle est réalisé par l’IT2 avec une capitalisation de données portant sur les opérations culturales du champ jusqu’à la récolte et de l’emballage jusqu’à la mûrisserie.

L’aptitude au transport et à la commercialisation est aussi évaluée avec les équipes du service qualité de l’UGPBAN et de FRUIDOR.

L'exemple du projet EVA-TRANSFERT en Guadeloupe

L’exemple du projet EVA -Transfert en Guadeloupe

Eva-Transfert

Une plateforme d’évaluation et de transfert d’innovations variétales et de nouveaux systèmes de culture pour une agriculture diversifiée et durable en Guadeloupe.

Ce projet se décline en 5 activités :

  • Coordination administrative et technique
  • Evaluation participative et sélection de variétés performantes de tubercules alimentaires et d’ananas
  • Mise en place en milieu producteur de sites pilotes d’évaluation ou de démonstration d’itinéraires techniques durables pour les cultures cibles.
  • Elaboration d’un cahier des charges de production des variétés sélectionnées, intégrant notamment des mesures de certification et d’indexation du matériel végétal et des critères qualité.
  • Transfert et diffusion des informations techniques relatives aux sélections variétales et aux innovations culturales valorisables dans un cadre d’agriculture durable.

L'exemple de la PLATEFORME DE SELECTION VARIETALE IGNAME

L’objectif final de cette plateforme est de mettre à disposition des producteurs de Guadeloupe et de Martinique de nouvelles variétés d’igname (créées localement ou introduites), résistantes aux principales maladies (notamment à l’anthracnose), bien adaptées aux différentes zones de culture des deux îles, à fort potentiel de rendement et correspondant aux goûts et attentes des consommateurs antillais.

Plateforme_de_selection_varietale_igname

Sa mise en place opérationnelle a eu lieu avec le démarrage du projet EVA-Transfert dans le cadre du RITA Guadeloupe. Il s’agit d’une plateforme collaborative multi-partenariale et multi-locale impliquant l’ensemble des partenaires de la filière igname de Guadeloupe et de Martinique.

Y collaborent :

  • Les partenaires techniques du projet, responsables des premières phases de sélection des variétés, de leur mise en oeuvre technique, du suivi des critères de sélection, de l’analyse des résultats d’essais et de l’organisation des ateliers de transfert : le Cirad, l’INRA, les Chambres d’Agriculture de Guadeloupe et de Martinique et l’IT2.
  • Les professionnels agricoles, au travers de l’implication des services techniques des groupements de producteurs et des agriculteurs euxmêmes, mettant leurs parcelles à disposition et s’engageant au travers d’une convention expérimentale.

La plateforme est pilotée par 2 instances :

  • Le Comité de pilotage, qui réunit 1 à 2 fois par an l’ensemble des acteurs de la filière pour définir les orientations principales.
  • Le Comité technique, incluant 5 membres représentant les partenaires techniques du projet et se réunissant autant de fois que nécessaire pour assurer la bonne mise en oeuvre et le suivi des activités de la plateforme.

Lors de sa première année de fonctionnement (Campagne 2012), 8 nouvelles variétés d’igname et 4 témoins ont été évalués tout au long du cycle de cultures dans 9 parcelles expérimentales en Guadeloupe, dont 6 parcelles chez les producteurs et 3 parcelles en station de recherche à l’INRA et au Cirad.

Tout au long du processus d’évaluation, des journées techniques ont été organisées sur chacune des parcelles destinées à l’ensemble des producteurs, mais également aux agents techniques des groupements de producteurs et des centres de recherche et instituts/centres techniques.

Ainsi, lors de la Campagne 2012, neuf ateliers techniques ont été organisés au milieu et en fin de cycle de culture.

Le même dispositif expérimental a été programmé pour les années suivantes avec 11 variétés supplémentaires.

Les membres de la plateforme de sélection ont aussi pour objectif la mise en place d’un schéma de production de plants assainis.

Evaluation variétale

Evaluer et diffuser des variétés à fort potentiel de rendement, toutes cultures confondues, tolérantes aux bio-agresseurs et adaptées au contexte agro-pédo-climatique régional.

Assainissement / récupération sanitaire

Améliorer l’état sanitaire du matériel végétal de plantation pour des variétés déjà utilisées localement avec de nouvelles techniques de multiplication.